Pomme vs. Cochons

image par BiaoGe ManHua (source weibo.com)

Pour ceux qui s’intéressent un peu à l’actualité chinoise, voilà deux sujets qui ont fait la une de tous les journaux du pays ces derniers temps.

La pomme (la marque Apple) et les cochons (morts hélas) ne relèvent pourtant pas que du problème sanitaire. Si les autorités ont préféré attaquer farouchement la pomme, ils ont choisi de fermer les yeux sur le scandale des 13000 cochons morts qui flottaient dans la rivière de HuangPu à côté de Shanghai. Le contraste d’attitude est tel que les chinois ont fini par se poser des questions sur l’authenticité de l’origine de ces crises. N’était-ce pas autant volontaire dans l’un cas comme dans l’autre? La différence, c’est que sans doute la pomme américaine est bien plus appétissante que la soupe de porc sortant du robinet?

Appétissant, tel est le marché chinois pour la marque à la pomme également. Ainsi après avoir tenu bon sous le bombardement des critiques médiatiques chinoises pendant presque 2 semaines, Apple a cédé en publiant sur son site Internet une lettre en chinois dans laquelle son patron Tim Cook présente des “excuses sincères pour les inquiétudes ou les malentendus suscités” par son entreprise chez ses clients.

Alors que les médias chinois se félicitent, les internautes du pays, quant à eux, ont vite trouvé une explication à cette excuse — elle a été publiée le 1er avril !

Du point de vue d’un communicateur professionnel, la crise d’Apple tout comme le scandale du cochon en Chine reflètent bien une défaillance de plus en plus visible de la machine propagandiste du gouvernement dans cette nouvelle ère Internet des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *